lundi 17 juillet 2017

2017-07-15 : une camionnette ventouse - 15 jours déjà.

La taille des véhicules ventouse sur les parkings de la copropriété augmente.

Véhicule présent depuis 15 jours au minimum.

jeudi 13 juillet 2017

2017-07-12 : les poubelleurs "glaneurs" fouillent les containers...

... ne trouvent rien et laissent les couverts ouverts.

Venu à 3 (un jeune homme à la tête cachée sous un chapeau de paille et 2 jeunes femmes), l'homme tirant un cabas noir et utilisant bruyamment un kalxon pouet pouet (corne) pour faire entendre leur passage, les poubelleurs ont semble-t-il très mal fouillé nos containers puisqu'ils n'en ont rien retiré.

Fouiller les poubelles, ce n'est pas un problème.

Nous imposer à cette occasion du désordre, c'est un problème.

Que beaucoup ont voulu en refusant la résidentialisation de la rue... au profit d'un bunker inutile qui défigure l'immeuble.



.

mercredi 12 juillet 2017

2017-07-11 (fin d'après-midi) : constat de carreau cassé à remplacer.

Sur le demi palier entre le RdC et le 1er étage de l'entrée C, un carreau est cassé - le premier carreau en partant du sol.

Il est nécessaire de le remplacer.

vendredi 7 juillet 2017

Ce vendredi 07 juillet 2017 au soir, ce sont les vacances scolaires d'été.

Bon été 2017 à tous.

Le budget vacances n'est pas mis en péril par les quelques modestes dépenses complémentaires au budget adoptés par l'assemblée générale 2017, dont au moins une devenue temporairement inutile puisque substituée par l'action de la commune pour la réduction des 'nids de poule'.

Les annonces gouvernementales confirment la place de l'immeuble sur leur résidants : des dépenses lourdes arrivent, bien après l'été 2017.

Bon été.

lundi 5 juin 2017

Chauffage coupé le 06/06/2017 : on sent nettement la différence le matin.

Matin frais après la coupure du chauffage collectif.

Pour éviter cela, certaines copropriétés ne coupent plus le chauffage de l'année. Le coût est négligeable lorsque la chaufferie est très bien réglée et les résidants apprécient.

À Bellevue, toujours en tard d'une guerre, le même retard impose l'immobilisme avec ce nouveau conseil syndical pléthorique et immobile.

samedi 4 février 2017

Pourqoi notre conseil syndical refuse-t-il de communiquer ?

Réponse : demander à chacun de ses membres, individuellement.

Lorsqu'on questionne le syndic de copropriété, il ne parle pas des membres officiels du conseil syndical, mais d'un copropriétaire qui n'en fait pas partie, mais est pourtant omniprésent (la taupe).

Tant que l'immeuble n'aura pas retrouvé une organisation saine, nous demeurerons dans cet état d'immobilisme avec un immeuble vieillissant et de moins en moins de moyens : une spirale infernale, un patrimoine qui se détériore,...

Que chacun questionne chacun des membres du conseil syndical , qui s'il a une once de transparence, peut répondre aisément...

samedi 28 janvier 2017

Il ne reste que quelques jours pour payer les charges du 1er trimestre 2017.

Selon la méthodologie "historique", il ne reste que quelques jours pour payer les charges du 1er trimestre 2017.

Cette méthodologie ancienne permettait de payer les charges juste avant la relance par lettre simple et gratuite que doit émettre le syndic dans les 30 jours de la date limite pour payer, soit respectivement concernant cette date limite :
- le 31/12 (pour le 1er trimestre d'une année quelconque),
- le 31/03 (pour le 2ème trimestre d'une année quelconque),
- le 30/06 (pour le 3ème trimestre d'une année quelconque),
- le 30/09 (pour le 4ème trimestre d'une année quelconque),

lorsque l'exercice comptable est calé sur l'année civile.

Elle n'a normalement plus court aussi simplement aujourd'hui puisqu'il faut payer les sommes au plus tard à ces dates.

C'est :
  1. par tolérance, 
  2. pour éviter de se mettre les copropriétaires à dos et 
  3. en raison d'une trésorerie abondante pour l'immeuble avec une avance de trésorerie garnie au maximum (jusqu'à 1/6ème du budget annuel),
que notre syndic continue dans le schéma historique.

Attention, s'il était plus sévère (mais comment le pourrait-il avec autant de fonds dormants !), au risque de se mettre les copropriétaires à dos, il pourrait changer sa méthode.

En tant que représentant légal du syndicat (et son comptable), il n'aurait même pas besoin de demander son avis à notre conseil syndical, lui aussi dormant.

Mais il faudrait tout de même qu'il nous donne plus de visibilité ( par des informations) sur son activité pour recouvrer les impayés plutôt que réclamer de plus en plus d'avances et de budget...

Notre conseil syndical ne semble pas plus décidé aujourd'hui qu'hier pour nous réunir (en local) et nous donner des informations régulières, pas même au moins un réunion au bout de 6 mois après l'assemblée générale annuelle, et une réunion quelques semaines avant l'assemblée générale annuelle suivante pour savoir et comprendre ce qui est concocté et souvent surprenant.

***

L'assemblée générale convoquée pour approuver les comptes de l'exercice 2016 (c'est la terminologie exacte) approche...

Observons que les trous dans la voirie sont de plus en plus profonds sans être rebouchés, que les troènes morts n'ont toujours pas été remplacés malgré l'enveloppe de 3.000 euros confiée au conseil syndical pour des dépenses communes dans l'exercice 2016.

Mais que la bouche d'égout engorgée au nord du parking OUEST a bien été dégorgée, non sans mal... et sans savoir qui seule la copropriété doit payer cette facture.


.